Evénement

Congrès international des Ondes Scalaires en clinique quotidienne

Les Samedi 13 et Dimanche 14 Octobre prochains aura lieu à Paris le 5ème congrès autour de la technologie du Scalar Wave Device, développée en Allemagne depuis 15 ans par le Professeur Dr ing. Konstantin Meyl.

En savoir plus »

Le SWD

le SWD (Scalar Wave Device ) est  destiné à produire un champ d'ondes scalaires sous faible tension de 2 volts.

En savoir plus »

Dates des formations

Septembre 2018
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

La newsletter

captcha 

Liens

Pour en savoir plus sur le Pr Meyl

www.meyl.eu

Notre autre site consacré à l'eau

www.cytobiotech.com

De Georges Lakhovsky au Pr Konstantin Meyl

Dans les années 1930 l'ingénieur et biologiste Georges Lékhovsky proposait au monde médical de l'époque un appareil dénommé "oscillateur à ondes multiples", qui fut utilisé alors en France, en Europe et en Amérique avec succès : le but était de founir à des malades un apport en différentes longueurs d'onde, capables de restaurer l'oscillation physiologique de chaque cellule ; les travaux visionnaires de G. Lakhovsky sur la physique des tissus vivants restèrent malheusement sans suites immédiates.

 
Les défauts redhibitoires de l'appareil Lakhovsky de cette époque était un générateur de fréquences rudimentaire et l'usage de très hautes tensions, nécessaires pour obtenir un quelconque effet ?

 

 

Les travaux et la réflexion de G. Lakhovsky furent très en avance sur son temps : il eu l'intuition que la modulation de l'énergie solaire et cosmique par une simple antenne circulaire ouverte pouvait guérir à long terme des plantes cancérisées expérimentalement par une bactérie A. Tumefaciens.

 

L'approche du Pr Meyl est totalement différente de celle de G. Lakhovsky du fait  de l'évolution majeure des composants électroniques en 80 années ; du fait aussi de la connaissance des travaux de Nikola Tesla et de la mise en évidence que seules ondes scalaires en vortex sont utilisées par le vivant, et non pas ou peu, les ondes électro-magnétiques.
 
G. Lakhovsky utilisait une série de dipôles de Herz pour fabriquer beaucoup d'ondes électro-magnétiques et un peu d'ondes scalaires, sous très hautes tensions ; alors que le Pr Meyl aujourd'hui sait produire beaucoup d'ondes scalaires modulables et très peu de fréquences de type électromagnétique, le tout en utilisant des tensions et des champs électriques très faibles, compatibles avec les organismes et les cellules vivantes.

 

L'oscillateur à longueurs d'ondes multiples moderne
du Pr Konstantin Meyl est donc beaucoup plus physiologique et bien plus sûr à l'usage que celui de G. Lakhovsky autrefois.

Il permet une alimentation des tissus et des cellules en énergie et en informations de manière optimisée.